La monnaie des Hautes-Alpes

Epoque féodale - Bertrand II, comte d'Embrun (1150 - 1208)

1) Repères historiques :

En 1044, l'évêque de Gap, Roux, neveu de son prédécesseur Féraud et beau-frère du comte de Viennois, partage avec Guillaume Bertrand, comte d'Avignon et marquis de provence, la cité de Gap.

A partir des années 1170, l'Embrunais est partie intégrante du comté de Forcalquier et le restera jusqu'en 1209.

Bertrand, comte de Forcalquier de 1129 à 1150 eut 3 enfants : Alix, Guillaume IV qui devint comte de Forcalquier (1150 - 1209) et Bertrand II qui devint comte d'Embrun (1150 - 1208).

C'est à lui que l'on attribue - actuellement - le monnayage qui suit et qui débute en 1195. Ce monnayage s'arrête vers 1208, après le mariage de Béatrice de Sabran avec le dauphin André. Celle-ci amène en dot aux dauphins de Viennois "toute la partie du Comté (de Forcalquier) qui s'étend au-dessus du pont du Buëch près de Sisteron, à travers l'évêché de Gap et l'archevêché d'Embrun".

En 1209, la séparation est consommée : Embrun et Gap appartiennent aux dauphins.

2) Numismatique :

Les monnaies attribuées actuellement à Bertrand II ont, depuis longtemps, dérouté les numismates.

Attribuées tour à tour à Toulouse, à Cadenet, à Seyne et aux Baux, il est pour l'instant acquis que c'est l'opinion de L. Blancard qui prévaut.

Dans un courrier daté de 1995, M. Dhénin, conservateur à la BNF m'indiquait que J. Duplessy attribue sans nul doute possible ces monnaies à Embrun, sans pour autant donner une explication à la légende EDNE.

Cependant la découverte du trésor de Rochegude, contenant un grand nombre de ces monnaies ne semble pas plaider géographiquement pour Embrun. L'atelier du Comte d'Embrun n'aurait donc pas été installé à Embrun, c'est possible.

 

Denier, AR/billon, 17 mm, 0,87 g

D/+ BERTRANDVS (S retournée)

Croix pattée, grènetis.

R/ + COMES (S retournée) trois points verticaux EDN ' E trois points verticaux

Étoile à 8 rais, grènetis.

Poey d'Avant n° 4662 - Rolland n° 6

Variétés :

a) Sans les trois points verticaux en fin de légende au revers

   Poey d'Avant n° 4663

b) Sans la croisette initiale et les trois points verticaux au revers

   Poey d'Avant n° 4664 (Collection : Serrure)

 

artimage_18520_888330_201004141745819.jpg

Denier, billon, 17 mm, 0,75/0,95 g

D/ + BERTRAND '.

Croix pattée, grènetis

R/ + COMES trois points verticaux EDNE trois points verticaux

Étoile à 8 rais, grènetis.

Poey d'Avant n° 4660

Exemplaire reproduit : Collection J.C. Bedel

 

Variétés :

bfe_327947 Embreun ED'NE.jpg

a) ED ' NE (signe d'élision entre le D et le N), sans les trois points verticaux en fin de légende

Poey d'Avant n° 4658 (figure)

 

artimage_18520_1166015_201004172319296.jpg

b) EDN ' E (signe d'élision entre le N et le E)

Non répertorié

Exemplaire reproduit : collection personnelle

 

c) COMES (S retournée)

Non répertorié

Exemplaire reproduit : Vente ebay juin 2009 //cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&ssPageName=STRK:MEWAX:IT&item=160339987379

artimage_18520_1166037_201004172343114.jpg

Obole, billon, 14 mm, non pesée

D/ + BERTRAND '.

Croix pattée, grènetis

R/+ COMES trois points verticaux EDNE trois points verticaux

Étoile à 8 rais, grènetis

Poey d'Avant n° 4661

Variétés :

artimage_18520_1166080_201004172327403.jpg

a) EDN ' E (signe d'élision entre le N et le E) au revers.

Poey d'Avant n° 4659 (14 mm, 0,36 g)

Exemplaire reproduit : vente sur offres CGB - MONNAIES - V (1998) n° 744 (13,5 mm, 0,35 g)

artimage_18520_1166137_201004172904453.jpg

Denier, billon, 17 mm, 0,85 g

A/ + BERTRAN .

Croix pattée cantonnée d'un besant, grènetis

R/ + DN ' E trois points verticaux COMES trois points verticaux

Étoile à 8 rais cantonnée d'un besant, grènetis

Boudeau n° 1019

Exemplaire reproduit : collection personnelle

Variétés :

artimage_18520_1207601_201004220348511.jpg

Il s'agit d'une variété un peu particulière possédée par M. Bernard. C'est un denier d'Orange de Guillaume IV (1182 - 1219) surfrappé sur un denier d'Embrun.



07/07/2008

A découvrir aussi